Et on a bien compris que le corps

(Publié le 16 août 2010) (Mis à jour le: 14 octobre 2013)
Evaluer cet article

Et on a bien compris que le corps

de la femme comme marchandise

est une abomination.

On le sait tous ça !

Mais le corps du malheureux pitoyable

qui erre dans les rues ou qui reste 3h

n’est pas brillant non plus.

Alors tout ça c’est assez complexe.

 Propos sur la prostitution

Vie privée vie publique, France 3, 10 juillet 2007

Fabrice Luchini

 



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/