Et Dieu vit que cela était bon

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Le jour s’est ouvert
Comme un rideau de scène
Sur le champ de bataille
Tandis que renaissait
Au sortir de la nuit
Le bruit de la mitraille
Quelqu’un m’a glissé

Dans le creux de l’oreille
Et Dieu vit que cela était bon
Dans la poussière du temps
Qui remplit les sentiers
Qui inonde les champs Stériles
Dévastés Dieu conserve toujours
La même opinion
Quand il manque encore au sang
Le temps de coaguler
Que les cris de douleurs
Des enfants qui meurent
Colorent le ciel
Comme des néons
Frileux et trembleurs
Il se trouve toujours
A portée de main
Des prêtres Des pasteurs
Des rabbins
Qui s’exclameront
De toute leur ferveur
Et Dieu vit que cela était bon
Jacques Herman 2010

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/