Entre des doigts agiles

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Entre des doigts agiles
Soulever doucement

Le voile brumeux
Qui étouffe la ville
La mettre à nu comme

Pour la déshabiller
Puis solliciter

Le soleil qui
Dans sa bienveillance

La couvrirait
De l’ardeur du silence
De la joie retrouvée

Attendre que le jour
Tourne autour du clocher

Comme le papillon
Qui fait le tour des fleurs

Dans l’attente du soir
Et se faire petit


Comme un grain de beauté
Qui couronne la peau

Comme une goutte d’eau
Sur un épi de blé

Ne jamais regarder
Les aiguilles du cadran

Qui font trembler les heures
Et sans cessent rappellent

A l’ordre l’impatient
Mais tourner le regard
Vers un brin de bonheur

Qui sourd des profondeurs
Du ciel bleu hors du temps

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/