Empalés

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Gris-jaunes empalés
Par quelques longs poteaux

Sans doute de connivence
Les nuages aux dieux

Se tordant de douleur
Adressent des plaintes
Et brisent le silence

Que leur imposent les cieux

Le grands maîtres là-haut


Se drapent orgueilleux
Dans les puissants méandres

Obscurs et tortueux
De leur indifférence

Ici-bas nous craignons

Qu’à l’agonie du jour
Les roulements sourds
D’un orage imminent

Ne rompent encore
L’harmonie en cours
Et la douceur du temps

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/