Edgar Allan Poe, histoire et biographie de Poe

(Mis à jour le: 22 juin 2016)
Edgar Allan Poe, histoire et biographie de Poe
Evaluer cet article

Edgar Allan Poe est un américain dont la carrière en tant qu’auteur concerne plusieurs genres littéraires tels que la poésie, les romans, les nouvelles, les drames. Mais il est surtout connu pour ses contes et ses romans-policiers. L’homme est d’ailleurs considéré comme l’inventeur de ce nouveau type de récit. Il est aussi critique littéraire et éditeur.

Une enfance dramatique

L’enfance d’Edgar est ponctuée de drames. Son père s’appelle David Poe Jr., un jeune comédien qui rencontre sa mère, Elisabeth Arnold Hopkins au sein de la troupe Chartleston Players à laquelle elle fait elle-même partie. Le couple se marie le 14 mars 1806 alors qu’Elisabeth subi un veuvage de son premier mariage, à tout juste 18 ans. Son frère aîné naît le 30 janvier 1807 tandis qu’il voit le jour le 19 janvier 1809. Leur sœur ne connaîtra pas son père puisque ce dernier fera une fugue pendant le mois d’octobre de la même année tandis qu’elle naîtra en décembre de l’année suivante. Abandonnée par son mari, Élisabeth est contrainte de confier le frère aîné à son grand-père. Mais le 8 décembre 1811, à tout juste 24 ans, elle succombe à une maladie, sans doute la pneumonie, et laisse Edgar et sa sœur entre les mains des autorités.

Edgar est accueilli par le John et Frances Allan, des négociants de tabac tandis que sa sœur est adoptée par les Mackenzie. Edgar ne sera baptisé que le 7 janvier 1812 sous le nom d’Edgar Annal Poe.

Son frère aîné, William mourra à l’âge de 24 ans à cause de l’alcool et de la tuberculose. Quant à sa sœur, elle trouvera également la mort à l’âge de 12 ans à cause d’une méningite.

Sa scolarité

Dans sa famille adoptive, Edgar est choyé et aimé par le couple Allan. Entre 1814 et 1815, il passe sa scolarité à l’école de William Ewing. John décide ensuite de retourner en Ecosse, sa ville natale pour agrandir son affaire. La famille débarque à Liverpool, mais s’installera bientôt à Londres dès 1816. Jusqu’en 1818, Edgar fréquente l’école des demoiselles Dubourg et la Manor House School de Londres. Il affectionne les langues et maîtrise parfaitement le grec, le latin et le français.

De 1821 à 1825, Edgar intègre les meilleurs établissements privés de Richmond. Sa passion pour la littérature, notamment la poésie commence dès lors et il écrit ses premiers poèmes pour les camarades de classe de sa sœur. À l’English Classical School, il apprend le théâtre. Il rédige ses premiers textes satiriques dont la majorité a disparu.

À partir de 1826, il est inscrit à l’université de Virginie, mais croulera bientôt sous les dettes de jeu. John Allan refuse, dès lors de le réinscrire pour l’année suivante.

Edgar quitte la famille Allan en 1827. Après plusieurs échecs en tant qu’acteur et poète, il entre à l’armée, mais ne s’y plaît pas. Deux ans plus tard, il est autorisé à démissionné de son poste de sergent-major avec l’appui de John Allan.

Par ailleurs, John appuiera également la candidature d’Edgar à l’école des officiers de l’armée américaine de West Point. Il parvient à intégrer l’école en juin 1830, toutefois, se fait renvoyer l’année suivante.

Ses premières publications

À partir de 1831, Edgar essaie de trouver le succès à partir de ses articles et ses contes, mais aucune maison d’édition n’accepte de le publier. Il décide de participer au concours du Philadelphia Saturday Courrier. Il n’obtient pas le premier prix, toutefois, il parvient à faire publier ses cinq nouvelles au Saturday Courrier, mais d’une manière anonyme. Il multiplie en même temps les métiers, en étant à la fois pigiste nègre, journaliste et écrivains lors de son temps libre.

Edgar Allan Poe

Découvrez les citations d’Edgar Allan Poe

Les échecs se succèdent pour les mois suivants jusqu’à ce qu’il remporte le premier prix du concours du Baltimore Saturday Visiter grâce à son ouvrage intitulé Manuscrit trouvé dans une bouteille. Il se lie d’amitié avec John P. Kennedy qui lui ouvre les portes de la publication de ses premières critiques littéraires auprès du Southern Literary Messenger. Il deviendra le directeur de la section littéraire en août 1835. Sa prestation auprès du journal fera monter le nombre d’abonnés, notamment grâce à ses pamphlets.

En 1936, il épouse Virginia Clemm alors que la jeune fille n’est âgée que de 13 ans. L’année suivante, après avoir démissionné de Southern, Edgar s’installe à Manhattan avec sa femme. Il se penchera sur les corrections des Contes de l’In-Folio, son premier recueil déjà achevé en 1933 mais qui n’a pas encore été publié.

Entre 1838 et 1841, Edgar est engagé comme rédacteur en chef adjoint à Burton’s Gentleman’s Magazine, puis du Graham’s Gentleman’s Magazine. En mai 1841, il quitte ce dernier afin de créer sa propre revue appelée The Stylus avec l’aide de Charles Dickens. Toutefois, le projet ne verra jamais le jour.

Ses premiers succès

À partir de 1845, le 28 janvier, le succès est enfin au rendez-vous pour Edgar. En effet, il publie le poème intitulé Le Corbeau qui fait monter sa renommée en flèche. Plusieurs de ses contes sont également publiés auprès de la maison d’édition de Wiley et Putnam, à New York. Le succès continuera avec Le Corbeau et autres poèmes qui paraît en novembre de la même année.

Edgar Allan Poe

Les poèmes d’Edgar Allan Poe

Pendant les mois suivants, l’état de Virginia est de plus en plus critique. Edgar, lui aussi tombe gravement malade. Le foyer s’appauvrit très vite. Virginia mourra le 30 janvier 1847 à tout juste 24 ans. Peu à peu, Edgar sombre dans l’alcool.

Le 30 juin 1849, Edgar part pour Richmond où il rencontre Elmira Royster Shelton et avec qui il a des projets de mariage, mais les noces n’auront pas lieu.

Le 27 septembre de la même année, il entame un voyage en bateau en partance de Richmond. Après son arrivée à Baltimore, il disparaît pendant quatre jours. Il est retrouvé dans une taverne appelée « Gunner’s Hall » en très mauvais état de santé. Il est conduit au Washington College Hospital où son état s’aggrave. Il meurt le 7 octobre 1849 à cause d’une « congestion cérébrale ». Son corps repose au cimetière presbytérien de Westminster Hall.

En 1860, la famille de Poe se réunit pour concevoir une pierre tombale de marbre blanc à Edgar. Cependant, la pierre est endommagée avant même qu’elle n’ait pu être disposée sur la tombe du poète.

En 1875, les élèves de l’université du Maryland obtiennent l’autorisation de déplacer le corps d’Edgar vers une nouvelle tombe. Une cérémonie religieuse est également organisée en son honneur. Dix ans plus tard, les restes de Virginia sont également déplacés de New York à Baltimore aux côtés de celles de sa mère et de son mari. Sa pierre tombale actuelle n’a été finalement déposée qu’en 1913.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/