École de guerre

(Publié le 4 mars 2010) (Mis à jour le: 20 juin 2016)
Que la vie est ennuyeuse
à cinq heures et demie
de ce petit matin en berne

Les dianes contagieuses
se propagent dans les casernes
comme une douce épidémie

Dieu que ce coq de cuivre est triste
l’ange cycliste


sort de la crèche
pour envoyer mille dépêches

La pauvre Diane s’enroue
dans cette énorme bâtiment
Réveillez-vous frileusement
voyageurs de la Grande Roue

Poésies
Jean Cocteau

École de guerre Textes et poésies Poésies Jean Cocteau

 Poésies Jean Cocteau - Textes et poésies - École de guerre -  Que la vie est ennuyeuse à cinq heures et demie



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/