D’une poigne de fer

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

D'une poigne de fer
Il la tenait
Par les cheveux
 Mais ils étaient si gras
Qu'elle glissa

 

Puis lourdement tomba
Par-dessus bord
Dans la vague écumante
On n'a jamais
Retrouvé son corps
Sans doute
A l'heure présente
S'est-elle dissoute
Dans l'eau de mer
Evanouie bientôt
De notre mémoire
Par nature infidèle
Son fantôme lui-même
Ne nous hanteras plus
Quand tombe le soir 

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/