Du velours de la nuit

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Il ne s’adonne jamais
A des tours de passe-passe
Et n’a que dédain

Pour les tapis volants
La malle des Indes
Et la divination

Il n’a pour horizon
Dans le temps qui trépasse

Que la transmutation
Du velours de la nuit
En un tissu de jour

Tendant les bras le soir

 Au-dessus de son lit
Il choisit dans le ciel
L’une des étoiles
Et la touche croit-il
Du bout de ses doigts
Et l’atteint au coeur

Au nom de l’amour
Des âmes éclairées

Délicatement
Sans dire un seul mot
Il la pose alors
Sur son oreiller

Jacques Herman
2013




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/