Dimanche

(Mis à jour le: 16 décembre 2015)
Entre les rangées d'arbres de l'avenue des Gobelins
Une statue de marbre me conduit par la main
Aujourd'hui c'est dimanche les cinémas sont pleins
Les oiseaux dans les branches regardent les humains
Et la statue m'embrasse mais personne ne nous voit
Sauf un enfant aveugle qui nous montre du doigt.

Textes poétiques
Jacques Prévert

Dimanche Textes poétiques Poésie Jacques Prevert

 Poésie Jacques Prevert - Textes poétiques - Dimanche -  Entre les rangées d'arbres de l'avenue des Gobelins Une statue de marbre me conduit par la main


  1. 14 janvier 2008 @ 21:37 martins

    unique
    la nostalgie des grands poete qui a ce jour on tous disparue

    Répondre

  2. 7 mai 2008 @ 23:22 BORNAND

    sans importance
    Il y a parfois chez Prevert ce que l’on peut trouver de plus beau dans la poesie francaise. En tout cas c’est ce que je pense. 🙂

    Répondre

  3. 2 décembre 2009 @ 10:38 sindy crowforde

    salut cheri
    sa va mon coeur en laine douce g envi de te rencontrer pour fair … devine quoi

    Répondre

  4. 29 mars 2010 @ 20:33 Ali

    j’ai pas pu comprendre ce poeme .. : (

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/