Dernier voyage

(Publié le 8 mai 2007) (Mis à jour le: 15 février 2016)
J’ai foulé, tant de fois, les routes, les chemins,
Les sentiers tapissés des lilas qui s’y posent,
J’ai contemplé, émue, les plus beaux des matins
Quand la rosée étreint et parfume les roses.

J’ai couru dans les blés, cueilli les fleurs des champs,
J’ai humé leurs parfums et les arbres m’ont dit
Que mes rires s’enroulaient aux cheveux du vent
Et ma mélancolie aux larmes de la  pluie.

Dans le désert aride, à la beauté sauvage,
J’ai chevauché des elfes aux pouvoirs divins
Et si j’ai rapporté, de mes lointains voyages,
Des souvenirs brûlants, il ne m’en reste rien.

Un jour, je quitterai ces rives qui m’enchantent,
Où l’oiseau, qui fend l’air, connaît tous les pays
Et, dans le firmament, son chant qui représente,
Dans ce monde de brute, un peu de poésie.

L’automne sertira d’ocres mes paysages ;
Un soir où mon printemps ne tiendra qu’à un fil,
L’hiver maculera de rides mon visage,
Inhumant mes étés dans les cendres d’Avril.

 

Cypora Sebagh

Dernier voyage Poésie Cypora SEBAGH Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - Poésie Cypora SEBAGH - Dernier voyage -  J’ai foulé, tant de fois, les routes, les chemins, Les sentiers tapissés des lilas qui s’y posent,



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/