De ce tardif avril

(Publié le 11 septembre 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

De ce tardif avril, rameaux, verte lumière,
Lorsque vous frissonnez,
Je songe aux amoureux, je songe à la poussière
Des morts abandonnés.



Arbres de la cité, depuis combien d' années
Nous nous parlons tout bas !
Depuis combien d' hivers vos dépouilles fanées
Se plaignent sous mes pas !




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/