Danses au passé.

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

En écoutant Rameau m'est venu cette pensée…

Issues d’Espagne ou même de France
Né d’Allemagne ou du Royaume-Uni
Elles sont fêtes engendrées d’élégance
A exhiber en un deux cœurs prémunis 


Des cordes légères de la viole de Marais
Aux touchées de note du clavecin de Rameau
Vous évoluiez dames de jadis à ce qu’il parait
A deux temps sur des rondes en jumeaux.
Après que des cervidés eu servis de ripailles
Vous donniez hardi de la cuisse à une gigue
Tandis que des chevreuils sautillaient en ligues
Aux bois des tours avant d’être mis en paille
Vous dansiez bien en forme la jambe légère
Au regard bien faisant d’amants à mégères
Couvant des yeux vos contours voluptueux
Par l’échancrure d’un corsage présomptueux.
Et les filles sottes à l’écoute d’une gavotte
Concevaient dans leurs cervelles de linottes
Qu’un beau jour au bras d’un prince charmant
Elles rêveraient d’un temps d’enchantement
Alors qu’aux sons appuyés d’une Sarabande
Vous reflétiez vos atours devant des miroirs
Pour un penchant d’amour de contrebande
D’un cocu ruiné par ses fonds de tiroirs.
Et des pieds tendus s’avançaient en menuet
Aux gouffres financiers au grand jamais désuets.


  5 juin 2006.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/