D’Alfred de Musset à George Sand.

(Mis à jour le: 20 décembre 2015)
Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d’un coeur

Que pour vous adorer forma le créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n’ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

Correspondances entre George Sand et Alfred de Musset

George Sand

D’Alfred de Musset à George Sand. Correspondances Poésie George Sand

 Poésie George Sand - Correspondances - D’Alfred de Musset à George Sand. -  Quand je mets à vos pieds un éternel hommage, Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?


  1. 8 décembre 2009 @ 11:55 Lol

    Réponse de George Sand
    Voici la réponse de George Sand :

    Cette insigne faveur que votre coeur réclame
    Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

    Excellent !!

    Répondre

  2. 18 janvier 2011 @ 12:23 Visiteur

    Mais quel bande de coquin xD

    Répondre

  3. 21 janvier 2011 @ 17:25 Visiteur

    A l’époque on savait parler de l’acte d’amour et des sentiments !!!

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/