Croire

Evaluer cet article

A l´heure de la jeunesse

On a cette belle richesse.

Le temps passe,

Croire se lasse.

Des déchirures apparaissent, rapiécées,

Raccommodées, cependant rien n´y fait

Que de fissures

Dans la tenture.

La toile  part dans le vent 

Le navire devient dément

 

Agité par les bordés, on peut s´échouer sur les rochers,

Il reste alors le gouvernail et la volonté de s´accrocher.

Attention à ne pas couler.

Attention à ne pas rouler.

 

Ceci  est la vie, ou la survie.

Ne rien faire dans le mépris.

Sinon il faut en payer le prix.

Croire va seulement à l’envie.

 

    Eric



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/