Crapauds fardés

(Publié le 6 octobre 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Mon humeur il est vrai
Me paraît bien morose
Et si j’admets
Que je ne suis pas à la fête
Ce soir c’est que je me repose
Et que de sombres pensées



Me trottent par la tête
Mais à l’aube demain
Aussitôt que près de ma fenêtre
Viendra chanter l’oiseau moqueur
Les idées noires se changeront en fleurs
Et des crapauds grotesques
Que la lumière engendre
Déguisés
Grimés
Outrageusement fardés
Viendront chanter en chœur
Des airs connus
Que jusqu’à ce jour
Je refusais d’entendre

© Jacques Herman – 2006




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/