Comment surmonter la peur des réunions de famille

(Publié le 18 décembre 2014) (Mis à jour le: 15 avril 2016)

Il est des personnes qui n’aiment pas, voire détestent les réunions de famille. Ces personnes se sentent stressées à l’approche de la période des fêtes de fin d’année car les occasions pour se réunir se succèdent. Les raisons de ce sentiment sont nombreuses. Une pédopsychiatre explique pourquoi les fêtes sont synonymes de stress chez certaines personnes.

Le contexte

Alors que tout le monde se réjouit de ces retrouvailles en famille, il y en a au moins une qui ne se sent pas du tout dans l’ambiance. Les enfants s’émerveillent à l’idée de jouer avec des cousins et cousines qu’ils n’ont pas vus depuis longtemps, les grands-parents se réjouissent de voir rassemblée toute leur progéniture à la même table, les frères et sœurs pensent avec liesse aux cadeaux qu’ils vont s’offrir les uns les autres. Elle, elle se terre dans son coin et ne participe pas à l’enthousiasme général.

La crainte des jugements

Cette appréhension des réunions de famille peut s’expliquer par la peur des critiques, même bienveillantes, qui se sont accumulées dans un coin du cerveau avec le temps. Tous les ans depuis des lustres, vous entendez votre mère, votre sœur ou vos proches critiquer vos rondeurs, votre nouvelle coupe de cheveux ou encore votre façon d’élever vos enfants. Si vous n’êtes pas du genre expressif, si vous n’avez pas réagi tout ce temps, il se peut que votre frustration, voire même votre colère, se soit transformée au fil du temps en grande angoisse de ces moments. Vous craignez tout le temps d’entendre des reproches, des moqueries, des ironies voire des jugements sur votre vie et comme vous n’osez pas trop réagir, le fait de vous retenir fait naitre une appréhension permanente.
Souvent aussi, ces retrouvailles réactivent les conflits du passé et peuvent être sources de tension chez certains convives. Une remarque et les plaies se rouvrent, les mauvais souvenirs reviennent à la surface. Les vieilles compétitions entre frères et sœurs peuvent également reprendre le dessus et la fête peut virer au cauchemar.

Regarder les choses sous un nouvel angle

Comme vous ne pouvez pas vous passer de ces réunions de famille à moins de vouloir vous brouiller vraiment avec vos proches, il est temps de vous affranchir de cette appréhension que vous ressentez à chaque fois. Il est primordial de changer votre manière de voir les choses. Il faut se dire que dans une famille ou dans un cercle d’amis, chaque personne a sa philosophie de vie, sa personnalité, sa façon de se comporter en communauté. En bref, il faut accepter les différences de chacun et donc des points de vue. Et comme on est naturel en famille, les gens ne se privent pas pour dire ce qu’ils pensent, mais ce qu’il faut retenir, c’est que ce n’est jamais dans de mauvaises intentions. Si vos proches vous critiquent, c’est pour montrer qu’ils s’intéressent à vous, à votre vie et que ces conseils sont leur manière de vous prouver qu’ils veulent vous être utiles.
La meilleure chose à faire est de relativiser, de se préparer psychologiquement avant le jour des retrouvailles et se dire que ce moment est temporaire. Faites le vide dans votre tête et focalisez sur les bons souvenirs, les bons moments que vous avez passés avec votre famille. Ne pensez pas aux mauvaises choses. De toute façon, dites-vous qu’il y en aura un parmi ces membres de votre famille avec lequel vous vous entendez parfaitement, il vous suffit de passer plus de temps avec cette personne plus qu’avec les autres.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/