Comment attrape-t-on les acouphènes ?

(Mis à jour le: 11 novembre 2014)

Rassurez-vous, il ne s’agit aucunement de petites bêtes, mais d’un bourdonnement et de sifflements d’oreille que l’on attrape souvent après avoir assisté à un concert.

Comment les attrape-t-on ?

Il faut savoir que le bruit, même le plus harmonieux qui soit, représente un véritable danger lorsqu’il monte au-dessus du niveau sonore limite qui se situe entre 85 à 90 décibels (dB) or, durant un concert, le niveau sonore atteint jusqu’à 105 dB d’où sa nocivité entrainant des acouphènes.

Ces derniers peuvent se tasser et disparaître après un ou deux jours de repos au calme, mais les lésions resteront présentes.

En effet, l’oreille internet se compose de cellules sensorielles ciliées qui ne se renouvellent pas. Pourtant, ce sont bien elles qui décryptent les sons qui nous entoure et qui les transmettent au cerveau. Autrement dit, c’est grâce à elles si on peut entendre.

Sous l’influence d’un son trop fort, ces cellules fragiles sont traumatisées et étant donné qu’elles ne se renouvellent pas, les lésions restent présentent d’où la faiblesse de notre système auditif au fil du temps.

Il est donc important de les préserver de tout bruit pouvant nuire aux cellules ciliées. Rappelons que sur une échelle, l’intensité des sons est mesurée de 0 à 120 dB. Ne pas monter au-dessus du seuil limite est la meilleure manière pour éviter le vieillissement précoce de l’oreille.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/