Collines

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

La mort vient encore
De frapper
La nuit n'est pas encore tombée
Le ciel qui rougit
Lentement se remplit

 


D'ivresse
C'est ainsi que naissent
Les protubérances
Qu'on appelle collines
Faute de mieux
Et qui nuancent
La tristesse
D'un horizon
Trop plat
Me voilà
Dis-je
Je vous tends la main
Prenez-la dans la vôtre
Empêchez-moi de glisser
De l'autre côté
Mais vous ne bronchez pas
Je ne le mérite
Sans doute pas
Jacques Herman
2009

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/