Claude Chabrol, histoire et biographie de Chabrol

(Mis à jour le: 20 août 2016)

Claude Chabrol est une grande figure du cinéma français. Il était surtout connu en tant que réalisateur, mais il a également été producteur, scénariste, dialoguiste et acteur.

Claude Chabrol

Un enfant à l’imagination débordante

Claude Chabrol est né le 24 juin 1930 à Paris. Il est fils unique et a failli ne jamais voir le jour puisque le médecin a conseillé à sa mère, enceinte de trois mois, d’avorter. Son père, Yves Chabrol, était pharmacien et résistant. Ce statut l’a poussé à l’envoyer chez sa grand-mère maternelle, à Sardent, durant la deuxième guerre mondiale. Il y resta pendant quatre ans et à son retour, il raconte à qui voulait l’entendre qu’à seulement 11 ans, il a fondé une société civile immobilière, qu’il a été notable, qu’il a été projectionniste et enfin programmateur dans une salle de cinéma qu’il a aménagé dans un vieux garage. Ce récit fut toutefois démenti plus tard, mais la légende du marmot-cinéaste est restée.

Ses premiers pas au cinéma

Après la Libération, Claude Chabrol rentre à Paris et suit des études de lettres et de droit. Son père le pousse ensuite à faire des études de pharmacie, mais après avoir quadruplé la première année, il abandonne et se fait recruter dans l’univers du cinéma. Il est d’abord embauché en tant qu’attaché de presse en 1955 à la Fox puis devient critique de cinéma durant la Nouvelle vague française.

Il a par la suite participé à la défense de la politique des auteurs dans la revue à couverture jaune puis a publié, en 1957, avec Eric Rohmer, un livre sur Alfred Hitchcock.

Sa rencontre avec Paul Gégauff marquera un tournant dans sa vie parce que celui qui deviendra son futur scénariste l’éloigne progressivement de son éducation bourgeoise.

Sa notoriété

Parmi les faits les plus marquants de sa carrière, on peut citer :

  • Sa collaboration avec Isabelle Huppert en 1978 qu’il a révélée
  • Sa collaboration avec Violette Nozière qui a engendré de nombreux chefs d’œuvres comme Rien ne va plus ou encore L’ivresse du pouvoir

Son succès est ensuite allé croissant et en 2006, il est le réalisateur d’honneur du festival de Nîmes. Il a tourné son dernier film en 2008, Bellamy qui met en scène Gérard Depardieu.

Maintes fois récompensé

Pour remercier son talent et son dévouement au cinéma, Claude Chabrol s’est vu attribuer :

  • Le prix René-Clair de l’Académie française en 2005
  • La Caméra d’or de la Berlinale en 2009
  • Le Grand prix de la SACD en 2010

Sa vie privée

Claude Chabrol s’est marié trois fois. Son premier mariage avec Agnès Goute, lui ouvre les portes du cinéma puisque c’est grâce à la donation du père de son épouse qu’il a pu ouvrir la maison de production familiale baptisée AJYM en référence à Agnès, sa femme et ses deux fils Jean-Yves et Matthieu.

Les époux divorcent en 1964 et Chabrol se remarie avec l’actrice Stéphane Audran avec qui il a eu son troisième fils, Thomas. Le couple se sépare en 1980, mais les deux ex restent très proches sur le plan professionnel.

Trois ans plus tard, en 1983, il épouse en troisièmes noces sa scripte, Aurore Pajot.

Sa fin de vie

Claude Chabrol est hospitalisé pendant deux semaines pour des problèmes respiratoires. Les médecins n’ont découvert que trop tard son lymphome auquel il a succombé le 12 septembre 2010 à 80 ans.





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/