Christian Bobin, histoire et biographie de Bobin

(Mis à jour le: 21 juillet 2016)
Evaluer cet article

Christian Bobin est un écrivain français dont les principales œuvres traitent de la foi chrétienne. Il est né le 24 avril 1951 dans la région de Saône-et-Loire. Il caresse également la carrière de poète, de moraliste et de diariste.

Sa jeunesse et ses études

Ses parents sont dessinateur et calqueuse. À l’école, Christian Bobin ne se lie pas d’amitié avec ses autres camarades, mais apprécie la compagnie des livres. Il se passionne très jeune pour la lecture. Il étudie pour un temps la philosophie avant de devenir bibliothécaire dans la municipalité d’Autun. Il travaille aussi à l’Ecomusée du Creusot. En même temps, il rédige quelques articles pour la revue Milieux. Il passe également quelques mois dans une école pour devenir infirmier en psychiatrie.

Ses débuts en tant qu’écrivain

Bobin commence à écrire dans les années 1970. Sa spécialité est la fragmentation en formant des ouvrages de tous genres littéraires. Effectivement, ses écrits reflètent des scènes particulières brèves qui, rassemblées, peuvent donner tout un roman, un essai, un journal ou des poèmes.

Pour l’édition et la publication de ses livres, il travaille avec plusieurs établissements. Il publie ses premiers ouvrages comme Lettre pourpre et Le Baiser de marbre noir en 1977 et 1984. Avec Paroles d’Aube, il réalise l’édition de La Meilleure et l’Obscur en 1991. Théodore Balmoral lui permet d’éditer Cœur de neige en 1993.

Il réalise la majeure partie de son répertoire d’ouvrages avec les établissements Fata Morgana, Gallimard et Le Temps. Fata Morgan l’aide à publier Souveraineté du vide, L’Homme du désastre ou encore Le Colporteur vers la fin de l’année 1990.

En même temps, il travaille avec Le Temps qu’il fait pour la publication de Quelques jours avec elles ou encore de La Présence pure.

Sa collaboration avec Gallimard commence en 1989 avec l’édition de La Part Manquante. Cette maison d’édition sera très présente dans la carrière de l’auteur jusqu’en 2015 avec l’édition de La prière silencieuse.

christian-bobin

Les citations de Christian Bobin

Ses plus grands succès

Parmi ses plus grands succès se trouve son ouvrage intitulé Une petite robe de fête, publié en 1991. Il convainc le public de son talent littéraire, mais ne désire, cependant pas être acclamé.

L’année suivante, il crée une nouvelle fois une foule d’admirateurs avec son ouvrage écrit pour rendre hommage à Saint François d’Assise. Le livre s’intitule Le Très-Bas qui lui permet de gagner le Prix des Deux Magots en 1993 ainsi que le Grand prix catholique de littérature.

Il enchaîne les succès avec La Plus que vive en 1996 qu’il dédie à son amie Ghislaine. Son nom apparaît aussi sur la préface ou à la dernière page des ouvrages de plusieurs auteurs comme Maximine dans son livre L’ombre la neige publié en 1991, Patrick Renou dans Tu m’entends ? ou encore Ivy Edelstein dans Devance tous les dieux en 2015.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/