Charles trenet Histoire et Biographie de Charles Trenet

(Mis à jour le: 9 août 2017)
Evaluer cet article

Charles Trenet

Le poète, compositeur et interprète français, Charles Trenet est l‘une des plus grandes figure du hall-français du dernier siècle. Il est né le 18 mai 1913 à Narbonne et décédé le 19 février 2001 à Créteil. Il a laissé un répertoire d’environ mille chansons, il fut surnommé par ses collègues et ses fans le Fou chantant. Pendant plus de 70 ans, Charles Trenet a chanté la France.

Charles Trenet

Charles Trenet

Vie de Charles Trenet

Charles Trenet est né pendant la période de la grande guerre. Son père, Lucien était un notaire et un violoniste amateur. Agé de 4 ans, il voit ses parents se séparer et il part avec son frère aîné vivre avec leur père, qui les a mis dans un internat à Béziers.

Après avoir eu une grave maladie, le jeune garçon est retourné chez son père où il entame des activités artistiques notamment la musique et la peinture. Connu pour son insolence, Charles fut renvoyé de son collège Saint-Louis.

A peine âgé de 15 ans, les talons poétiques de Charles se dévoilent avec ses premières publications dans Le coq catalan. Lorsqu’il obtint son bac, il part vivre chez sa mère et son compagnon à Berlin. Dans cette ville allemande, Trenet fait la connaissance du jazz et rencontre Gershwin.

Il entame des études d’art, mais il a vite laissé tomber, il retourne à Paris et travaille comme un assistant metteur en scène et accessoiriste au studio de Joinville. A cette époque, il publie des poèmes et des chroniques sous le pseudonyme de Jacques Brévin.

Retrouvez les Citations de Charles Trenet

Charles Trenet

Charles Trenet

En 1933, il compose quelques titres pour le film La bariole. Il remporte ensuite le concours d’auteur-compositeur de la SACEM. C’est là que commence le duo incontestable entre Charles Trenet et Johnny Heiss. Ce sont les débuts d’une amitié et du duo Charles et Johnny. Charles écrit,  Johnny compose. Leur tandem s’illustre en imaginant des jingles publicitaires radiophoniques.

Lorsqu’il part faire le service militaire, Trenet compose la magnifique chanson “Y a de la joie”, qui fut interprété par Maurice Chevalier.

Lorsque la seconde guerre mondiale se déclenche, il se mobilise dans une base militaire de Salon-de-Provence. Malgré l’occupation, la vie culturelle parisienne ne s’est pas éteinte, alors lorsqu’il rentre à Paris, il commence à triompher dans La Gaité Montparnasse et à l’ABC devant un public constitué essentiellement d’officiers et de soldats   allemands. Il participe également dans de nombreux films notamment Federica, Romance à Paris et Adieu Léonard. En 1943, il part chanter pour les prisonniers de France en Allemagne avec Edith Piaf et Maurice Chevallier. A cette époque, il écrit son titre mythique “Douce France”.

A la fin de la guerre, Charles part vers les Etats-Unis où il se lit d’amitié avec Charles Chaplin. Il rentre à Paris le 17 septembre 1951, et fait la scène au Théâtre de l’étoile. En 1954, il fait son premier Olympia.

Le fou chanteur Charles Trenet

Le fou chanteur Charles Trenet

En 1975, Chales Trenet annonce son intention de quitter le monde de la scène et fait son dernier spectacle à l’Olympia. Cependant, il continue à faire d’autres spectacles jusqu’à sa mort en 2001.

Il s’éteint le 19 février 2001 suite à une attaque cérébrale.



  1. 19 avril 2012 @ 08:17 Patricia

    Trenet
    je l’adore cet artiste… ces chansons créées avec des mots de tous les jours ont été sublimes et elles le resteront à jamais!

    Répondre

  2. 26 avril 2012 @ 09:48 Sabrina

    Trent..mon amour!
    Ohhhhh…Charles Trenet est mon amour d’enfance!
    J’adore tous ses chansons et ses folies sur scène, c’est un vrai grand homme
    La France a vraiment de la chance d’avoir des hommes comme Trenet!!

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/