Chaque jour de la sorte

(Publié le 26 février 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Voici venue l'heure

De tous les dangers

La pointe ultime et nécessaire

De la fin du jour

Et les angoisses crépusculaires

© Jacques Herman – 2007

Du printemps les couleurs

Peu à peu se ternissent

Je me noie dans mon ombre

Et je glisse

Dans l'obscurité

Me faut-il croire encore

Que dans la lumière

Blafarde du matin

Je puisse émerger

Une nouvelle fois

Plein de vie et d'entrain

Chaque jour de la sorte

Tout recommencerait

Jusqu'au soir

Que toujours je redoute

Qui me nourrit de doute

Et me serre de trop près




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/