chapelle de la morte

(Mis à jour le: 19 décembre 2015)
La chapelle ancienne est fermée,
Et je refoule à pas discrets
Les dalles sonnant les regrets
De toute une ère parfumée.

Et je t’évoque, ô bien-aimée !
Épris de mystiques attraits :
La chapelle assume les traits
De ton âme qu’elle a humée.

Ton corps fleurit dans l’autel seul,
Et la nef triste est le linceul


De gloire qui te vêt entière ;

Et dans le vitrail, tes grands yeux
M’illuminent ce cimetière
De doux cierges mystérieux.

 

Les amours d’élite

Emile Nelligan

chapelle de la morte Les amours d'élite poésie Emile Nelligan

 poésie Emile Nelligan - Les amours d'élite - chapelle de la morte -  La chapelle ancienne est fermée, Et je refoule à pas discrets



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/