Chapeau

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

D’un long fleuve tranquille

Un chapeau suit le cours

Il traverse les champs

Les forêts
Et les villes

Les deux rives du fleuve


Ignorent tout

De la douleur

Qui le taraude

Du fin fond

De sa désespérance

Il aspire encore

Au soutien que le ciel

Accorde parfois

Aux âmes en errance

Mais jusqu’à ce jour

A tous ses appels

Les anges sont demeurés sourds

Pas le plus petit geste

Pas le moindre signe

De la divine providence

Jacques Herman
2009




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/