Chanson de l’ oiseleur

(Publié le 22 juillet 2006) (Mis à jour le: 16 décembre 2015)
Evaluer cet article
L’oiseau qui vole si doucement
L’oiseau rouge et tiède comme le sang
L’oiseau si tendre l’oiseau moqueur
L’oiseau qui soudain prend peur
L’oiseau qui soudain se cogne
L’oiseau qui voudrait s’enfuir
L’oiseau seul et affolé
L’oiseau qui voudrait vivre
L’oiseau qui voudrait chanter
L’oiseau qui voudrait crier


L’oiseau rouge et tiède comme le sang
L’oiseau qui vole si doucement
C’est ton coeur jolie enfant
Ton coeur qui bat de l’aile si tristement
Contre ton sein si dur si blanc.

Textes poétiques
Jacques Prévert

Chanson de l’ oiseleur Textes poétiques Poésie Jacques Prevert

 Poésie Jacques Prevert - Textes poétiques - Chanson de l’ oiseleur -  L'oiseau qui vole si doucement L'oiseau rouge et tiède comme le sang


Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/