Cette nuit là,

(Publié le 24 août 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Venant me rejoindre sur le lit,
où je m’étais allongée,
Se mettant à parcourir les lignes de mon corps,
Posant ses lèvres sur les miennes,
Éveillant l’ardeur de ma passion,

 

Posant sa main avec délicatesse,
Sur ce sein nu que je lui offrais,
Me faisant cambrer le buste
Comme pour me faire dire : encore,

Les  caresses de ses lèvres,
Effleurant les parties de mon corps,
Les caresses de ses mains,
Me donnant des frissons,

Il se  serre contre moi,
Épousant les formes de mon corps,
Provoquant chez moi des tremblements passagers,
Toute vibrante sous son corps en sueur,

Il est mon maître,
Je suis devenue  sa maîtresse,
Il me possède, je lui cède,
Sous la chaleur de son corps, je brûle de désir pour lui,

Je suis prisonnière de son amour,
de ses incessantes caresses,
De  cette infinie douceur,
Merveilleux moments de bonheur,

Je reste entre ses bras,
Nos bras , nos jambes entremêlés,
pour y goûter pleinement
Je m’enivre de la plus douce volupté,

Je me serre plus fort contre son corps,
Me moulant à lui,
Pour augmenter le plaisir,
Nous ne faisons déjà plus qu’un,

Ma tete est légère, notre plaisir intense,
Nous nous laissons chavirer dans un plaisir charnel,
Nos corps dansent sous l’amour,
Le plaisir augmente,

Je sens bien que nous nous égarons,
Je sens bien que nous allons perdre la raison,
Oh! Délicieux moments
Quand  nous partons ensemble à la recherche du plaisir,

Retenant chacun notre souffle,
m'invitant à l’accompagner dans un dernier  mouvement
Que lui-même avait rythmé,
Me laissant aller pour une dernière ondulation,

Prête à pleurer de bonheur,
D’avoir partagé avec lui cette union charnelle,
J’aurais aimé arrêter le temps,

mais demain nous recomencerons.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/