Cette langue, je la voulus plus pauvre

(Publié le 31 octobre 2010) (Mis à jour le: 12 septembre 2016)

Cette langue, je la voulus plus pauvre encore, plus stricte, plus épurée, estimant que l’ornement n’a raison d’être que pour cacher quelque défaut et que seule la pensée non suffisamment belle doit craindre la parfaite nudité.

Journal 1889-1939, Feuillets. André Gide

Une citation sur belle





Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/