C’est une encre sépia

(Publié le 6 juin 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)
C’est une encre sépia
Qui coule sur
La carapace de l’indifférence
De la tortue du jardin


C’est de la neige blanche
Qui tombe à gros floconsCe matin
Elle assure au cygne fier
Sa froide coloration

J’ignore à parler franc
Jusqu’où la résistance
De mes plumes mitées tiendra

Le temps de l’insouciance
Comme une bougie qui s’éteint
S’en va 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/