C’est une deux-chevaux qu’il

Evaluer cet article

C’est une deux-chevaux qu’il

a achetée il y a sept ou

huit ans d’occasion et qui

doit bien avoir parcouru, en

kilométrage, cinq fois le

tour de la terre. Cette

malheureuse ferraille

fourbue et frémissante

parvient encore à rouler.

Pluche ou l’Amour de l’art

1967

Une citation de Jean Dutourd



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/