C’est un boudoir meublé dans le goût de l’Empire,

(Publié le 26 septembre 2006) (Mis à jour le: 5 juin 2014)

C’est un boudoir meublé dans le goût de l’Empire,

Jaune, tout en velours d’Utrecht. On y respire
Le charme un peu vieillot de l’Abbaye-aux-Bois :
Croix d’honneur sous un verre et petits meubles droits,
Deux portraits, – une dame en turban qui regarde



Un pompeux colonel des lanciers de la garde
En grand costume, peint par le baron Gérard, –
Plus une harpe auprès d’un piano d’Érard,
Qui dut accompagner bien souvent, j’imagine,
Ce qu’Alonzo disait à la tendre Imogine.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/