C’est pour cela

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

La forêt vient de se taire
Le soleil paraît givré
Les branches d'un sapin
Ont servi de gibet
Pour mésanges charbonnières

 

 


Dont les corps sont gelés
Et dont les âmes trop lourdes
Sont tombées par terre
Puis se sont mises à rouler
Jusque dans l'ornière
Qui sépare le bois
Du chemin forestier
Les grands arbres noirs
Attendent que le soir
Cache leur nudité
La nuit bientôt
Viendra dissoudre
Les miasmes du jour
C'est pour cela
Qu'elle est payée
Jacques Herman
Mai 2009

 

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/