C’est comme si s’ouvrait en moi le

(Publié le 16 avril 2011) (Mis à jour le: 16 août 2017)

C’est comme si s’ouvrait en moi le soupirail de l’abîme, comme si se débondait en moi tout l’enfer.

Journal 1889-1939, 25 mars 1927. André Gide


C est comme si s ouvrait en moi le soupirail de l abîme, comme si se débondait en moi tout l enfer.  Journal 1889-1939, 25 mars 1927. André Gide CITATIONS ANDRÉ GIDE - Citations André Gide



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/