Ce n’était pas de mort mais de

(Publié le 25 novembre 2010) (Mis à jour le: 19 septembre 2014)

Ce n’était pas de mort mais de

cécité qu’allait être frappé

Michel Strogoff. Perte de la vue,

plus terrible peut-être que la

perte de la vie ! Le malheureux

était condamné à être aveuglé.

Michel Strogoff 1876

Une citation de Jules Verne




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/