Catleya.

(Mis à jour le: 19 mai 2014)

 Il traîne en ma mémoire un souvenir de pluie,
Un rire cristallin séchappe de ses lèvres,
Gerçant la lumière embrasée des ténèbres,
Et ruisselant des ombres en pétales flétris.

 

Cétait un soir dété soupirant dorchidées.
La gare était déserte et riait de lumière
Qui pleuvait en ondée dorée sur la poussière.
Les catleyas vibraient, et mon cSur soupirait.

Je savourais linstant caressant ton visage
En souvenir de feu, je câlinais limage.
Le silence riait de lécho dune aura.

En robe damarante un catleya mourut.
A côté de la fleur, jamais tu napparus,
Et ce soir je suis seule ; songeant au catleya.

 

Valérie Catty 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/