Captif

(Mis à jour le: 15 février 2016)
CAPTIF

Toi qui occupes mes pensées.
Petit-matin-soleil-boule orange à contempler.
Rayons absents, tout comme intensité.
Toi encore qui mon esprit reviens chercher.
Toi qui m’agaces, m’irrites, me fais hurler.
Brume rasante rampant devant le bois.


Cette Beauté c’est encore toi.
Bientôt la boule ne se laissera plus regarder,
Elle est un peu aux cieux montée.
Tu prétendras ma tête hanter.
Et le murmure des parlers près de moi de gronder.
Alors tu t’immisces dans mes pensées.
La rivière toujours doucement ondoie.
Le flot scintille comme un émoi.
Dans son reflet qui je vois ? : toi.
Intérieur, extérieur, tout m’y renvoie.
Serais-je en train de délirer ?
Délire doux, aigre à la fois.
Toi.

 

Claude Colson

Captif poèmes Claude Colson Poésies contemporaines

 Poésies contemporaines - poèmes Claude Colson - Captif -  CAPTIF Toi qui occupes mes pensées.



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/