Canonnade

(Publié le 15 octobre 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

On tire à boulets rouges

Sur le peuple ennemi

Pour une étrange raison

Nous n'entendons pas le canon

Mais la terre tremble

A longueur de journée

Et chaque vibration 

Ressemble à des douleurs intimes

Qui naissent entre les yeux

Et descendent

Comme un acide chaud parfois brûlant

Jusqu'au bas de l'échine

Le bruit nous échappe

Nous ne savons pourquoi

Mais nous percevons les traces

De la haine tenace

Qui couronne de sang

Les collines lointaines

Un chat noir et blanc 

Indifférent à ce qui se passe

Joue à mes pieds 

Avec un bout de laine

© Jacques Herman – 2006




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/