textes

textes

Quoi ! tu raillais vraiment quand tu disais : Je t’aime. Quoi ! tu mentais aussi ? Pauvre fille, à quoi bon ? Tu ne me trompais pas, tu te trompais toi-même. Pouvant avoir l’amour, tu n’as que le pardon.    

textes

À Gustave Flaubert   Le Nil est large et plat comme un miroir d'acier Les crocodiles gris plongent au bord des îles, Et, dans le bleu du ciel, parfois un grand palmier, Etale en parasol ses feuilles immobiles.  

textes

  Lève-toi ! lève-toi ! le printemps vient de naître ! Là-bas, sur les vallons, flotte un réseau vermeil ! Tout frissonne au jardin, tout chante et ta fenêtre, Comme un regard joyeux, est pleine de soleil !  

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/