Eric

Souple comme le roseau Belle malgré les travaux Adoré comme le champ de blé Travailleuse dans l’adversité

Quelques mots, pas trop, Je t'aime, je t’aime trop, Démêler tous ces mots Pour évacuer mes maux. Quelques fois c’est trop, Et tu as le dernier mot.

Silence, soyez le silence ! Une rose pousse, rouge intense, Heureuse, bien heureuse, Elle croît gracieuse Silencieuse.

Sous les draps, les bras en croix

Esprit détendu, je suis le roi.

Tu gis a cote de moi, apaisé.

Le repos des corps et la soif d´idéal,

Laisse les âmes vagabonder.

Elle étaye Le sentier de l´abandon total.

Lire la suite...

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/