Les châtiments Livre VI

Ô temps miraculeux ! ô gaietés homériques ! Ô rires de l’Europe et des deux Amériques ! Croûtes qui larmoyez ! bons Dieux mal accrochés Qui saignez dans vos coins ! madones qui louchez ! Phénomènes vivants ! ô choses inouïes ! Candeurs ! énormités au jour épanouies ! Le goudron déclaré fétide par le…

Nous nous promenions parmi les décombres, A Rozel Tower, Et nous écoutions les paroles sombres Que disait la mer.

Prions ! voici l’ombre sereine. Vers toi, grand Dieu, nos yeux et nos bras sont levés. Ceux qui t’offrent ici leurs larmes et leur chaîne Sont les plus douloureux parmi les éprouvés. Ils ont le plus d’honneur ayant le plus de peine.

Ces femmes qu’on envoie aux lointaines bastilles, Peuple, ce sont tes sœurs, tes mères et tes filles ! Ô peuple, leur forfait, c’est de t’avoir aimé ! Paris sanglant, courbé, sinistre, inanimé, Voit ces horreurs et garde un silence farouche.

Donc c’est fait. Dût rugir de honte le canon, Te voilà, nain immonde, accroupi sur ce nom ! Cette gloire est ton trou, ta bauge, ta demeure ! Toi qui n’as jamais pris la fortune qu’à l’heure, Te voilà presque assis sur ce hautain sommet ! Sur le chapeau d’Essling tu plantes ton plumet ;…

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/