Poésie Paul-Jean Toulet

" Ce tapis que nous tissons comme " Le ver dans son linceul " Dont on ne voit que l'envers seul " C'est le destin de l'homme.  

I. M. N. Plus souple à dénouer mes plis Que le serpent n'ondule, Ayant tous, ô Vénus Pendule, Tes rites accomplis ;  

Dans Arles, où sont les Aliscams, Quand l'ombre est rouge, sous les roses, Et clair le temps,  

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/