Poésie Paul Eluard

Découvrez ici les poèmes et les citations de poète français Paul Éluard, pseudonyme d’Eugène Paul Grindel (1895-1952).

Recueils de poèmes

Paul Eluard
0

Paul Eluard

Paul Éluard né sous le nom de Eugène Emile Paul Grindel est un poète français, né à Saint-Denis, le 14 octobre 1895, mort le 18 novembre 1952 à Paris. Paul Eluard est l’auteur de nombreuses citations et poèmes . Découvrez  les citations de Paul Eluard.

Paul Eluard

Paul Eluard

La jeunesse de Paul Eluard

Paul Eluard a des problèmes de santé juste avant la première guerre mondiale, atteint de tuberculose en 1912 et est contraint de se soigner dans un sanatorium près de Davos, c’est la qu’il rencontre une jeune russe Gala.

Lire la suite...

Les œuvres de Paul Eluard
1
De son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel, Paul Eluard (1895- 1952), est un poète du XXème, à cheval sur le mouvement Dada et le courant surréaliste.

Entre le projet dadaïste de tout détruire, de tout renier, et la pensée surréaliste qui explore les récits de rêves et donne une grande importance à toutes les expériences qui défient la logique et la raison; Paul Eluard est un visage d’une littérature française au cœur de tous les changements.

C’est même à lui que les surréalistes doivent le terme « surréaliste » qui apparait pour la première fois dans l’une de ses œuvres Les mamelles de Tirésias qu’il décrit comme étant un drame surréaliste.

 

Les œuvres de Paul Eluard

Lire la suite...

Poésie Paul Eluard > La vie immédiate > Porte ouverte
0

La vie est bien aimable

Venez à moi, si je vais à vous c’est un jeu,

Les anges des bouquets dont les fleurs changent de couleur

 

La vie immédiate

Paul Éluard

Poésie Paul Eluard > La vie immédiate > Plus près de nous
0
Courir et courir délivrance
Et tout trouver tout ramasser
Délivrance et richesse
Courir si vite que le fil casse
Au bruit que fait un grand oiseau
Un drapeau toujours dépassé 

La vie immédiate

Paul Éluard

Poésie Paul Eluard > La vie immédiate > À peine défigurée
0
Adieu tristesse
Bonjour tristesse
Tu es inscrite dans les lignes du plafond
Tu es inscrite dans les yeux que j’aimeTu n’es pas tout à fait la misère
Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent
Par un sourire

Bonjour tristesse
Amour des corps aimables
Puissance de l’amour

Lire la suite...

Poésie Paul Eluard > La vie immédiate > Peut-il se reposer ?
0
Peut-il se reposer celui qui dort
Il ne voit pas la nuit ne voit pas l’invisible
Il a de grandes couvertures
Et des coussins de sang sur des coussins de boueSa tête est sous les toits et ses mains sont fermées
Sur les outils de la fatigue
Il dort pour éprouver sa force
La honte d’être aveugle dans un si grand silence

Aux rivages que la mer rejette
Il ne voit pas les poses silencieuses

Lire la suite...

Poésie Paul Eluard > La vie immédiate > Il la prend dans ses bras
0
Il la prend dans ses bras
Lueurs brillantes un instant entrevues
Aux omoplates aux épaules aux seins
Puis cachées par un nuage.Elle porte la main sur son coeur
Elle pâlit elle frissonne
Qui donc a crié?

Mais l’autre s’il est encore vivant
On le retrouvera
Dans une ville inconnue

 

La vie immédiate

Paul Éluard

0
J’ai pris de toi tout le souci tout le tourment
Que l’on peut prendre à travers tout à travers rien
Aurais-je pu ne pas t’aimer
O toi que la gentillesse
Comme une pêche après une autre pêche
Aussi fondantes que l’été

Tout le souci tout le tourment
De vivre encore et d’être absent
D’écrire ce poème

Au lien du poème vivant
Lire la suite...

Cimetiere
0
(…)
Mes mains mes pieds étaient les siens
Et mes désirs et mon poème étaient les siens
(…)
Tu n’avais rien de rien à faire avec la mort
(…)
Mon éphémère écoute je suis là je t’accompagne
(…)
Je ne dors pas je suis tombé j’ai trébuché sur ton absence
Je suis sans feu sans force près de toi
(…)
Je souffre pour toujours de ton silence ô mon amour.

 

Derniers poèmes d’amour

Paul Éluard

Page 1 sur 612345...Dernière page »

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/