Poésie Jacques Prevert

Recueils de poèmes

Poésie Jacques Prevert / Textes poétiques

Evaluer cet article

Dans ma maison vous viendrez
D'ailleurs ce n'est pas ma maison
Je ne sais pas à qui elle est
Je suis entré comme ça un jour
Il n'y avait personne
Seulement des piments rouges accrochés au mur blanc
Je suis resté longtemps dans cette maison
Personne n'est venu
Mais tous les jours et tous les jours
Je vous ai attendu
Je ne faisais rien
Lire la suite...

Fatras / Poésie Jacques Prevert

Evaluer cet article

;Être ange C'est étrange
Dit l'ange
Être âne
C'est étrâne
Dit l'âne
Cela ne veut rien dire
Dit l'ange en haussant les ailes
Pourtant
Si étrange veut dire quelque chose
Étrâne est plus étrange qu'étrange
Dit l'âne
Lire la suite...

Fatras / Poésie Jacques Prevert

Je vous salis, ma rue
1 (20%) 1 vote

Je vous salis, ma rue
Je vous salis ma rue
et je m'en excuse
un homme-sandwich m'a donné un prospectus
de l'Armée du Salut
je l'ai jeté
et il est là tout froissé
dans votre ruisseau
et l'eau tarde à couler
Pardonnez-moi cette offense
les éboueurs vont passer
Lire la suite...

Fatras / Poésie Jacques Prevert

Evaluer cet article

"Dans chaque église,
il y a toujours quelque chose qui cloche.
Bien sûr, des fois,
j'ai pensé à mettre fin à mes jours,
mais je ne savais jamais par lequel commencer.
S'il n'y avait que sept merveilles du monde sur la terre,
cela ne vaudrait pas la peine d'y aller voir.
Moi, fonctionnaire de la vie,
je touche mon salaire et de jour et de nuit;
l'heure me paie,
les années me ruinent et déjà me remercient.
Lire la suite...

Fatras / Poésie Jacques Prevert

Evaluer cet article

Ils m’ont tiré au mauvais sort
par pitié
J’étais mauvaise cible
le ciel était si bleu
Ils ont levé les yeux

en invoquant leur dieu
Et celui qui s’est approché seul
sans se hâter
tout comme eux
un petit peu a tiré à côté
à côté du dernier ressort
à la grâce des morts
à la grâce de dieu.
Lire la suite...

Fatras / Poésie Jacques Prevert

Evaluer cet article

Je suis heureuse
Il m'a dit hier
qu'il m'aimait
Je suis heureuse et fière

et libre comme le jour
Il n'a pas ajouté
que c'était pour toujours.
Lettres d’un petit monstre.

Recueil Fatras
Jacques Prévert

Fatras / Poésie Jacques Prevert

Evaluer cet article

Pourquoi dire des monstruosités à un monstre ?
Est-ce utile et gentil pour lui ?
C'est terrible d'être un monstre sans le savoir
Mais comment un monstre peut-il se débrouiller
pour vivre heureux sachant ce qu'il est ?
Pourquoi l'avoir renseigné ?
Pauvre monstre
Il est bien gentil pourtant
Tu ne le connais pas.

Recueil Fatras
Jacques Prévert

Fatras / Poésie Jacques Prevert

Evaluer cet article

Quand la vie a fini de jouer
la mort remet tout en place
La vie s'amuse
la mort fait le ménage
peu importe la poussière qu'elle cache sous le tapis
Il y a tant de belles choses qu'elle oublie
La belle vie.

Recueil Fatras
Jacques Prévert

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/