Fables Jean de la Fontaine

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 8

Evaluer cet article

Quatre animaux divers, le chat Grippe-fromage,
Triste oiseau le hibou, Ronge-maille le rat,
Dame belette au long corsage
Toutes gens d'esprit scélérat,
Hantaient le tronc pourri d'un pin vieux et sauvage.
Tant y furent, qu'un soir, à l'entour de ce pin
L'homme tendit ses rets. Le chat, de grand matin,
Sort pour aller chercher sa proie.
Les derniers traits de l'ombre empêchent qu'il ne voie
Le filet: il y tombe, en danger de mourir;
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 8

Evaluer cet article

Une traîtresse voix bien souvent vous appelle;
Ne vous pressez donc nullement :
Ce n'était pas un sot, non, non, et croyez-m'en,
Que le chien de Jean de Nivelle.
Un citoyen du Mans, chapon de son métier,
Etait sommé de comparaître
Par devant les lares du maître
Au pied d'un tribunal que nous nommons foyer.
Tous les gens lui criaient, pour déguiser la chose,
« Petit, petit, petit !» mais, loin de s'y fier,
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 8

Evaluer cet article

Entre deux bourgeois d'une ville
S'émut  jadis un différend:
L'un était pauvre, mais habile;
L'autre riche, mais ignorant.
Celui-ci sur son concurrent
Voulait emporter l'avantage,
Prétendait que tout homme sage
Était tenu de l'honorer.
C'était tout homme sot; car pourquoi révérer
Des biens dépourvus de mérite?
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 8

Evaluer cet article

Un marchand grec en certaine contrée
Faisait trafic. Un bassa  l'appuyait ;
De quoi le grec en bassa le payait,
Non en marchand: tant c'est chère denrée
Qu'un protecteur. Celui-ci coûtait tant,
Que notre Grec s'allait partout plaignant.
Trois autres Turcs, d'un rang moindre en puissance,
Lui vont offrir leur support en commun.
Eux trois voulaient moins de reconnaissance
Qu'à ce marchand il n'en coûtait pour un.
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 8

Evaluer cet article

Il se faut entr'aider, c'est la loi de Nature
L'âne un jour pourtant s'en moqua :
Et ne sais comme il y manqua;
Car il est bonne créature
Il allait par pays, accompagné du chien,
Gravement, sans songer à rien,
Tous deux suivis d'un commun maître.
Ce maître s'endormit: l'âne se mit à paître.
Il était alors dans un pré
Dont l'herbe était fort à son gré.
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 8

Evaluer cet article

On rencontre sa destinée
Souvent par des chemins qu'on prend pour l'éviter.
Un père eut pour toute lignée
Un fils qu'il aima trop, jusques à consulter
Sur le sort de sa géniture
Les diseurs de bonne aventure.
Un de ces gens lui dit que des lions surtout
Il éloignât l'enfant jusques à certain âge;
Jusqu'à vingt ans, point davantage.
Le père, pour venir à bout
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 8

Evaluer cet article

Se croire un personnage  est fort commun en France :
On y fait l'homme d'importance,
Et l'on n'est souvent qu'un bourgeois.
C'est proprement le mal françois :
La sotte vanité nous est particulière.
Les Espagnols sont vains, mais d'une autre manière :
Leur orgueil me semble, en un mot,
Beaucoup plus fou, mais pas si sot.
Donnons quelque image du nôtre,
Qui, sans doute, en vaut bien un autre.
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 8

Evaluer cet article

La femme du lion mourut ;
Aussitôt chacun accourut
Pour s'acquitter envers le prince
De certains compliments de consolation
Qui sont surcroît d'affliction.
Il fit avertir sa province
Que les obsèques se feraient
Un tel jour, en tel lieu, ses prévôts y seraient
Pour régler la cérémonie,
Et pour placer la compagnie.
Lire la suite...

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/