Les fables Livre 6

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

Rien ne sert de courir ; il faut partir à point.
Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage.
Gageons, dit celle-ci, que vous n’atteindrez point
Sitôt que moi ce but. – Sitôt ? Etes-vous sage ?
Repartit l’animal léger.
Ma commère, il vous faut purger
Avec quatre grains d’ellébore.
– Sage ou non, je parie encore.
Ainsi fut fait : et de tous deux
On mit près du but les enjeux :
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

Bornons ici cette carrière.             Les longs ouvrages me font peur.
            Loin d'épuiser une matière,
            On n'en doit prendre que la fleur.
            Il s'en va temps que je reprenne
            Un peu de forces et d'haleine,
            Pour fournir à d'autres projets.
            Amour, ce tyran de ma vie,
            Veut que je change de sujets ;
            Il faut contenter son envie.
Retournons à Psyché ; Damon, vous m'exhortez
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

La perte d'un époux ne va point sans soupirs.
On fait beaucoup de bruit, et puis on se console.
Sur les ailes du Temps la tristesse s'envole ;
Le Temps ramène les plaisirs.
Entre la Veuve d'une année
Et la veuve d'une journée
La différence est grande : on ne croirait jamais
Que ce fût la même personne.
L'une fait fuir les gens, et l'autre a mille attraits.
Aux soupirs vrais ou faux celle-là s'abandonne ;
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

La déesse Discorde ayant brouillé les dieux,
Et fait un grand procès là-haut pour une pomme,
On la fit déloger des cieux.
Chez l'animal qu'on appelle homme
On la reçut à bras ouverts,
Elle et Que-si-Que-non , son frère,
Avecque Tien-et-Mien, son père.
Elle nous fit l'honneur en ce bas univers
De préférer notre hémisphère
A celui des mortels qui nous sont opposés,
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

Le monde n'a jamais manqué de charlatans :
Cette science, de tout temps,
Fut en professeurs très fertile.
Tantôt l'un en théâtre affronte l'Achéron,
Et l'autre affiche par la ville
Qu'il est un passe-Cicéron.
Un des derniers se vantait d'être
En éloquence si grand maître,
Qu'il rendrait disert un badaud,
Un manant, un rustre, un lourdaud;
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

Le Phaéton d'une voiture à foin
Vit son char embourbé. Le pauvre homme était loin
De tout humain secours. C'était à la campagne
Près d'un certain canton de la basse Bretagne
Appelé Quimpercorentin.
On sait assez que le destin
Adresse là les gens quand il veut qu'on enrage.
Dieu nous préserve du voyage !
Pour venir au Chartier embourbé dans ces lieux,
Le voilà qui déteste et jure de son mieux.
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

Chacun se trompe ici-bas :
On voit courir après l'ombre
Tant de fous qu'on n'en sait pas
La plupart du temps le nombre.
Au chien dont parle Ésope il faut les renvoyer.
Ce chien, voyant sa proie en l'eau représentée,
La quitta pour l'image, et pensa se noyer.
La rivière devint tout d'un coup agitée;
A toute peine il regagna les bords,
Et n'eut ni l'ombre ni le corps.

Jean de la Fontaine

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

En ce monde il se faut l'un l'autre secourir :
Si ton voisin vient à mourir,
C'est sur toi que le fardeau tombe.
Un âne accompagnait un cheval peu courtois,
Celui-ci ne portant que son simple harnois,
Et le pauvre baudet si chargé qu'il succombe.
Il pria le cheval de l'aider quelque peu :
Autrement il mourrait devant qu'être à la ville.
«La prière, dit-il, n'en est pas incivile :
Moitié de ce fardeau ne vous sera que jeu.»
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

Les injustices des pervers
Servent souvent d'excuse aux nôtres.
Telle est la loi de l'univers :
Si tu veux qu'on t'épargne, épargne aussi les autres .
Un manant au miroir prenait des oisillons.
Le fantôme brillant attire une alouette.
Aussitôt un autour, planant sur les sillons,
Descend des airs, fond et se jette
Sur celle qui chantait, quoique près du tombeau.
Elle avait évité la perfide machine,
Lire la suite...

Fables Jean de la Fontaine / Les fables Livre 6

Evaluer cet article

De par le roi des animaux,
            Qui dans son antre était malade,
            Fut fait savoir à ses vassaux
            Que chaque espèce en ambassade
            Envoyât gens le visiter,
            Sous promesse de bien traiter
            Les députés, eux et leur suite,
            Foi de lion, très bien écrite,
            Bon passeport contre la dent,
            Contre la griffe tout autant.
Lire la suite...

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/