Citations Alphonse Daudet

Alphonse Daudet
0

Alphonse Daudet

Alphonse Daudet est un homme de littérature du 19ème siècle. Tour à tour conteur écrivain et auteur dramatique, il a laissé une profonde trace dans la littérature française avec des ouvrages mondialement reconnus comme:

Alphonse Daudet est un écrivain français né le 13 mai 1840. Ayant grandi dans un milieu bourgeois, il se passionne pour la littérature et la peinture et commence très tôt à écrire des œuvres qui ont par la suite contribué à son succès auprès de la classe moyenne et des nantis puissants de cette époque. Son talent a fait de lui une éminente figure du monde de la littérature française. A la fermeture de la fabrique de soie de son père, il est forcé de déménager à Lyon et y intègre le lycée Ampère. Sa carrière commence alors à cette époque et se poursuit sur un chemin pavé de réussite jusqu’à sa mort.

Toute sa vie, Alphonse Daudet a mis en écrit la Provence dans des textes, contes et nouvelles, de la même façon que Marcel Pagnol qui lui aussi magnifia cette belle région.

Alphonse Daudet

Alphonse Daudet

Des débuts prometteurs

Alphonse Daudet, une fois arrivé à Lyon, est un jeune homme à la santé fragile qui subit des brimades et des rabaissements en raison de ses origines modestes. Il écrit un roman en 1868, une œuvre qui a pour titre « Eh, vous le petit chose… » pour reprendre un terme qu’on utilisait fréquemment pour l’appeler. Son père ayant fait totalement faillite en 1857, il ne peut passer son bac et travaille en tant que surveillant dans une école. Cela ne dure pas très longtemps et il décide de rejoindre son frère Ernest à Paris.

C’est à partir de là qu’il a écrit ses premières œuvres à l’instar du recueil de poèmes qu’il baptise Les Amoureuses. Il réussit à séduire la haute société, notamment l’impératrice Eugénie, grâce à cette œuvre alliant naïveté et générosité et devient par la suite secrétaire du Duc de Morny qui n’est autre que le demi-frère de Napoléon III. Ayant vécu en Provence pendant trois ans et y rendant régulièrement visite à ses proches, il a écrit des œuvres inspirées de cette région, à savoir Lettres de mon moulin ou encore Tartarin de Tarascon.

Voyageur dans l’âme, il se rend en Algérie et en Corse malgré le fait qu’il soit fragilisé par la tuberculose. En 1867, il épouse Julia Allard avec laquelle il eut trois enfants. Il s’offre ensuite une maison près de Paris et y accueille régulièrement des écrivains et artistes dont il prend la défense, notamment les impressionnistes.

Un passage dans l’art théâtral

C’est en 1862 qu’il publie sa première pièce de théâtre qui est intitulée La Dernière Idole. C’est grâce à ces œuvres, auxquelles s’ajoute la pièce de théâtre intitulée Les Absents, qu’il peut intégrer le groupe des « auteurs sifflés ». En 1884, Alphonse Daudet est atteint d’une maladie incurable qui va le marquer physiquement. Cela n’a néanmoins pas eu d’effet sur sa passion pour la littérature et il a contribué, grâce aux nombreuses réunions d’écrivains célèbres, à la création de l’Académie Goncourt. Daudet décède des suites de sa maladie le 16 décembre 1897 et reçoit les éloges de son ami Emile Zola dans les œuvres de ce dernier mais surtout lors d’un discours qu’il prononce à l’enterrement de l’écrivain au cimetière du Père Lachaise.

Retrouvez aussi les citations d’Alphonse Daudet.

Citations / Citations Alphonse Daudet/

De larges tranches de pain coupées sur de petites assiettes de terre rouge, et l'on était là autour de la marmite, l'assiette tendue, la narine ouverte... je n'ai jamais rien mangé de meilleur que cette bouillabaisse de langoustes. Les Contes du lundi 1875. Alphonse Daudet

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/