Baruch Spinoza, histoire et biographie de Spinoza

(Mis à jour le: 9 août 2017)
Evaluer cet article

Connu également sous les noms de Benedictus de Spinoza ou Bento de Espinisa, Baruch Spinoza est un philosophe néerlandais qui a eu une grande influence sur de nombreux penseurs. Il est né le 24 novembre 1632 à Amsterdam et décédé le 21 février 1677 à La Haye.

Baruch SpinozaAthée et irréligieux

Baruch Spinoza s’est toujours tenu à l’écart de la pratique religieuse, mais n’a jamais abandonné la réflexion théologique. Sa doctrine donne une définition de Dieu, démontre son existence et le fait qu’il soit unique, mais cela tend toutefois à contredire ses conceptions théologiques dans lesquelles il parle surtout de panthéisme et d’une conception historiciste de la rédaction de la Bible. C’est pour cela qu’on le définit en tant qu’auteur athée et irréligieux.

Un philosophe influent

Nombreux de ses confrères l’admiraient tant qu’ils lui ont donné divers surnoms comme le « Prince des philosophes » selon Gilles Deleuze ou encore « le précurseur » selon Nietzsche. Hegel a même annoncé que « l’alternative est : Spinoza ou pas de philosophie ». Tout ceci prouve alors que Spinoza est bien un précurseur de la philosophie et a eu une forte influence sur les penseurs.

Ses études

Spinoza a étudié à l’école juive élémentaire, le Talmud Torah où il apprit l’hébreu et la culture rabbinique. Il a ensuite approfondi ses connaissances de la Loi écrite, de la Torah et de la philosophie juive.

Vers 1656, il a fréquenté l’école de Franciscus van den Enden, un philosophe connu en tant que républicain et « libertin ». Il y apprit le latin et fait la découverte de nombreux penseurs du 16 et 17ème siècle comme Machiavel, Hobbes, Grotius ou encore Bacon. Il y rencontre d’autres philosophes tels que Serrarius ou encore les érudits lecteurs de Descartes qui l’ont beaucoup influencé. Il commença à cette époque à proclamer que Dieu est unique et que la loi juive, celle de sa communauté, ne vient pas de Dieu. Selon les écrits, ces confessions sont à l’origine de son herem qui signifie excommunication. Les témoins racontent qu’il a plutôt bien accueilli son excommunication puisque cela l’a libéré d’une communauté avec qui il ne partageait plus les croyances. D’ailleurs, aucun écrit ne prouve qu’il s’est repenti ou a cherché à renouer avec sa communauté.

Spinoza

Ses œuvres

Spinoza a écrit une multitude d’œuvres dont les plus connues sont :

  • Les principes de la philosophie de Descartes
  • Le Traité de la réforme de l’entendement
  • L’ Éthique
  • Le Court traité
  • Le Traité théologico-politique




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/