Autre conte tiré d’Athénée

(Publié le 26 juillet 2000) (Mis à jour le: 2 novembre 2016)
Evaluer cet article

A son souper un glouton
Commande que l'on apprête
Pour lui seul un esturgeon,
Sans en laisser que la tête,
Il soupe; il crève; on y court;


On lui donne maints clystères.
On lui dit, pour faire court,
Qu'il mette ordre à ses affaires.
Mes amis, dit le goulu,
M'y voilà tout résolu;
Et puisqu'il faut que je meure,
Sans faire tant de façon,
Qu'on m'apporte tout à l'heure
Le reste de mon poisson.



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/