Articles by verney raymonde


Aphia, une souris bleue, un conte de Raymonde Verney
0
contes-souris
L’histoire d’ APHIA cette souris bleue j’ai oublié de vous la conter tantôt  ne m’en veuillez pas ; cette petite souris se nomme APHIA elle loge dans une cave aménagée et paye scrupuleusement son loyer au rat METEOR gardien de cette cave.Tout le monde paye son loyer les araignées, les petits rats les insectes, les souris grises

Ce matin le brouillard sévissait dense et la pluie se déversait en riant dans les rues  de la ville

La pluie quelle mauvaise fille ! se dit la petite souris bleue elle sait bien que le moindre rhume m’empêche de me rendre à mon travail, il faut que je vous dise je suis concierge à l’école « des insectes studieux » une école très huppée les élèves sont admis après avoir passé un examen difficile, APHIA a été embauchée l’année passée après avoir connu le chômage et la disette mais à présent tout allait pour le mieux. Une voiture minuscule s’arrêta près d’elle LEOÖLD l’insecte, en uniforme vert et rouge proposa à notre souris de l’emmener à » l’école

Lire la suite...

carign11
0

  Rencontre poétique  où les mots s’appuient      sur une plume   Passage des ombres, bruit incongru je m’éprends du silence Faciès des inconnus qui se bousculent, seule livrée à mon indigence Sourire étanche on me questionne poétesse confite en écriture ?  

carign11
0

  Rencontre poétique  où les mots s’appuient      sur une plume   Passage des ombres, bruit incongru je m’éprends du silence Faciès des inconnus qui se bousculent, seule livrée à mon indigence Sourire étanche on me questionne poétesse confite en écriture ?  

Luna, un conte de Raymonde Verney
0

LUNA 1   La lune mère berce sa petite

Active Image

 

 

 

 

LUNA âgée de trois poussières d’étoile, sa naissance donnera lieu
A des festivités inouïes dont les préparatifs ont débuté à l’heure d’été.

Il me faut vous conter la venue au monde mystérieuse de LUNA ;
La lune  se faisait vieille, mais bien évidemment refusait de l’admettre ;
la nuit cachée Sous un voile opaque visita le soleil
dans son  palais sacré situé sur les dunes
Elle se plaignit fortement des absences, des retards de cette dernière,

Lire la suite...

Luna, un conte de Raymonde Verney
0

LUNA 1   La lune mère berce sa petite

Active Image

 

 

 

 

LUNA âgée de trois poussières d’étoile, sa naissance donnera lieu
A des festivités inouïes dont les préparatifs ont débuté à l’heure d’été.

Il me faut vous conter la venue au monde mystérieuse de LUNA ;
La lune  se faisait vieille, mais bien évidemment refusait de l’admettre ;
la nuit cachée Sous un voile opaque visita le soleil
dans son  palais sacré situé sur les dunes
Elle se plaignit fortement des absences, des retards de cette dernière,

Lire la suite...

Margaux, Ariane et le jardin des capucines, un conte de Raymonde Verney
1

MARGAUX, ARIANE et le jardin DES CAPUCINES 1

Il fait doux cet après-midi  MARGAUX, ARIANE ont décidé de visiter le jardin DES CAPUCINES, où se trouve ce fameux jardin ? car vous vous en doutez ce dernier n’est pas comme les autres ; dans la plaine près de maisons rouges des coccinelles  si vous vous approchez vous verrez une pancarte : ne pas déranger de primevère à pivoine que signifie ?

De quatorze heure à dix huit heure il ne faut pas frapper à la porte des coccinelles sous peine de recevoir une amende par un agent pointilleux payé par “le haut commissariat des  petites bestioles chétives” (tel est le terme exact utilisé). Ces animaux là songea MARGAUX ne pensent qu’à dormir et à manger ou à s’amuser. Il nous faudra passer la plaine avant quatorze heure et revenir après dix huit heures nous ne tenons pas à troubler la sieste de ces demoiselles n’est-ce pas ARIANE ? Mais bien entendu MARGAUX  plions nous à la règle.

Lire la suite...

Margaux, Ariane et le jardin des capucines, un conte de Raymonde Verney
1

MARGAUX, ARIANE et le jardin DES CAPUCINES 1

Il fait doux cet après-midi  MARGAUX, ARIANE ont décidé de visiter le jardin DES CAPUCINES, où se trouve ce fameux jardin ? car vous vous en doutez ce dernier n’est pas comme les autres ; dans la plaine près de maisons rouges des coccinelles  si vous vous approchez vous verrez une pancarte : ne pas déranger de primevère à pivoine que signifie ?

De quatorze heure à dix huit heure il ne faut pas frapper à la porte des coccinelles sous peine de recevoir une amende par un agent pointilleux payé par “le haut commissariat des  petites bestioles chétives” (tel est le terme exact utilisé). Ces animaux là songea MARGAUX ne pensent qu’à dormir et à manger ou à s’amuser. Il nous faudra passer la plaine avant quatorze heure et revenir après dix huit heures nous ne tenons pas à troubler la sieste de ces demoiselles n’est-ce pas ARIANE ? Mais bien entendu MARGAUX  plions nous à la règle.

Lire la suite...

Active Image
0

              Vous ai-j aperçu ? Dans une fuite il me semblait Pourtant vos yeux essuyaient mon trouble Mes paupières rougissaient, je vous observais Féline, la soirée posa un accent double                              

paysage-poesie
0

Le silence  se perd dans les ombres veloutées D’une pensée recluse sillonnant le passé Mystères enfouis spectres érigés en loi Taire des erreurs muées au fond de soi

poesie-1510
0

         LE REVE    Le rêve, itinérance qui congratule le néant Apostrophe de désirs, au souteneur de serments Réalité obsolète qui trahit les fols instants D’une vie au timbre usé qui lasse les pédants  

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/