Auguste Angellier, histoire et biographie d’Angellier

(Publié le 8 juin 2012) (Mis à jour le: 21 juin 2016)

Auguste Angellier

Auguste Angellier est un écrivain, historien et poète français. Il est né le 1er  juillet 1848 à Dunkerque et est décédé le 28 février 1911, à Boulogne-sur-Mer.

Il a été le premier professeur de langue et littérature anglaises de la Faculté des Lettres de Lille. En 1897, il devient doyen de la Faculté.

Il a impressionné les jurys lors de sa thèse sur Robert Burns en 1893 en attaquant les théories de Taine.

Auguste Angellier

 

Auguste Angellier

Vie d’Auguste Angellier

Auguste Angellier est né d’un maître-plafonnier et d’une secrétaire. Il a suivi ses études à Boulogne-sur-Mer. Son père est décédé d’une façon très précoce alors qu’il était jeune enfant.

Alors qu’il était entrain de préparer le concours de l’École normale supérieure au Lycée Louis-le-Grand de Paris en 1866, il fut accusé d’être le chef du mouvement de révolte au sein de l’école et fut expulsé. Sous le choc, il décide de partir en Angleterre où il réussit à obtenir le poste d’enseignant dans un petit pensionnat.

Lors de la guerre de 1870, entre l’Allemagne et la France, Angellier décide de s’engager volontairement. Il part à Lyon et Bordeaux mais suite à une infection respiratoire grave, il fut retourné à Paris.

Après la guerre, la restriction sur l’Instruction publique fut levé et il devient en 1871, répétiteur Lycée Louis-Descartes et poursuit ses études pour obtenir sa licence peu après.

Auguste Angellier

 Auguste Angellier

Après deux ans, Angellier a été accepté au certificat d’aptitude à l’enseignement de l’anglais, et il commence à travailler comme étant Maître-répétiteur tout au long de 3 ans pour pouvoir s’inscrire à l’agrégation.

Il réussit son agrégation et commence à enseigner au Lycée Charlemagne, mais très rapidement, il décide de repartir en Angleterre.

En Angleterre, Angellier fréquente les milieux littéraires et fait la connaissance de plusieurs écrivains et littéraires. Il développe une sensibilité de poète. A cette époque, il était contrarié entre le domaine du journalisme et de l’enseignement.

Son séjour en Angleterre lui a permit d’étudier le fonctionnement des universités dans ce pays et commence à s’intéresser au projet de réforme des études de langues vivantes en France.

Il décroche en 1881, un poste de maître de conférences, à Douai. Il entame alors une carrière de professeur d’anglais à la faculté des Lettres de Douai avant d’être transférée à Lille en 1887.

Angellier

Angellier

Il soutient ses 2 thèses après 12 ans d’enseignement. Chacune des thèses porte sur un poète : la majeure était destinée à l’Écossais Robert Burns, et la thèse complémentaire à John Keats, thèse rédigée en latin.

Il reçoit donc le titre de Professeur et devient président du jury d’agrégation d’anglais de 1890 à 1904. En 1897, il fut nommé doyen.

Auguste Angellier s’éteint à 63 ans, le 28 février 1911, à Boulogne-sur-Mer.

En savoir plus:

http://www.cultivonsnous.fr/c/poete-auguste-angellier/



  1. 12 juin 2012 @ 10:08 Christine

    Angellier
    Angellier était plus reconnu par son rôle comme professeur que ses activités littéraires, voulant améliorer le système éducatif d’une France déchirée entre les guerres et les révoltes et il a réussit à importer l’exemple anglais de l’époque et l’adapter en France…

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/