Au soleil

(Mis à jour le: 15 décembre 2015)
Avril à l’air léger, sonore et lumineux,
Fait passer sur la rue où fume un peu de glace
En vibrante fumée incolore et fugace,
Le vent qui penchera les rosiers épineux.
Le soleil, boule d’or au ciel vertigineux,
Impatient d’atteindre à sa plus haute place,
Monte, et le vent devient plus tiède sur la face ;
La neige fond au pied des sapins résineux.
Monte, divin soleil, afin que tout renaisse !
Rends au coeur épuisé le sang de sa jeunesse,

Comme tu rajeunis la sève des vieux bois !

Monte ! fleuris la terre, épanouis les âmes !
O source de vigueur, monte afin que je sois
Plein de force et d’amour, comme toi plein de flammes !

 

L’âme solitaire

Albert Lozeau

Au soleil L'ame solitaire Poésie Albert lozeau

 Poésie Albert lozeau - L'ame solitaire - Au soleil -  Avril à l'air léger, sonore et lumineux, Fait passer sur la rue où fume un peu de glace



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/